mardi 11 septembre 2007

Incertitudes.

La bouche de l’aimé
Comme un fruit
Insolite et âpre ;
Un vol de martinets
Gothiques
Et puis la paix d’un soir.
Les billes roulaient sur l’asphalte
Mesurant leurs couleurs
Aux mouvances des ciels.
Du verre Brisé
Des doigts fait jaillir le sang.
Il recouvre la terre
De jacinthes abstraites.
Un train
Qui passe
Efface
L’espace.
Contre le mur de neige,
La clématite,
Noire de soleil
Danse l’ombre violette
Des incertitudes.
Noëlle Combet.

Aucun commentaire: