lundi 22 octobre 2007

Réjouissance.


Joyeuse suis
A la pensée
Que tu existes.
Plus vastes iront les chemins ;
S’ouvriront les impasses
Sur les espaces ;
Plus largement seront les yeux
Fendus
Et plus intenses les géraniums.
En Birmanie, l’orange
Aura biffé le vert de gris ;
Les châteaux de sable seront devenus
Guirlandes
A enchanter la nuit.
En moi se célèbrera La vie.
Oui,
Je suis joyeuse
A la pensée Que "tu" existe.
Noëlle Combet.

Aucun commentaire: