lundi 12 novembre 2007

Divagations.

Tu auras beau faire le tour du monde,
Partir en quête
Des extrémités de la terre,
T’abreuver de sensations inconnues
Qui accuseront ta soif ;
Te prenant au piège
De la question
Des origines,
User tes godillots ;
Egarer l’amour sur les chemins,
Pour perdre, en vain,
Cet autre
Qui est toi- même
Dans le sillage silencieux
Des caravanes
Ou des navires,
Au-dessus des nuages
Sous Les ailes des avions ;
Tu auras beau fuser vers le cosmos,
Ou plonger dans les énigmes
De la connaissance Rationnelle,
L’insondable,
En toi persistera.
Tu n’en percevras jamais
Que bribes
Qui pourtant,
Spiralant tes pentes
T’ouvriront
Tes révolutions…
Mais jamais tu ne feras Le tour de toi.

N.C.
N.C.

Aucun commentaire: