samedi 1 décembre 2007

Antoine.

Petit prince,
Mon bel archer,
Tu es apparu, Inscrivant ta nouveauté
En ce jour du vingt neuf,
En ce mois denovembre
Tu as ouvert la bouche, démesurément,
A l'aune du monde.
Qui te reçoit, t'accueille
Et s'offre
A te nourrir.
Gobe-le, comme un sein, comme un oeuf.
Tes mains
Aux doigts minusculement longs
S'arriment déjà à l' Autre,
Auquel tu adresses
Ton babil
Ou ton cri
Et qui te répond
Et qui te sourit.
Plus tard, alors que tu décocheras tes flèches
A atteindre tes soleils et recueillir la vie,
Souviens toi du futur.
Bienvenue!
N.C.

Aucun commentaire: