mercredi 26 mars 2008

Fugacité.




En ce temps de rencontre, saveur des phrases mangues,

Clin d’œil :

Conflits et leurs fracas

Naufragent.

Reviennent les sentiers qui s’étaient égarés,

En océans vivaces s’épousent nos dérives ;

S’inscrivent là,

En suspensions,

Grains de la peau, grains de la voix,

Filatures de mots

A effacer

Des cotes mal taillées.

Fleur de papier s’éploie

Au fleuve de tes yeux.

Pointes identitaires

Replient

Leurs aspérités,

Rejoignent,

Discréditées,

Un ciel d’oiseaux,

D’une invisibilité inouïe.

Cet instant nu,

Qu’il faudra bien quitter,

Les contient tous ;

Et l’ibis, de son pas régulier,

Inscrivant la coudée sur les berges du Nil,

Dessine la mesure d’un savoir oublié.


Noëlle Combet


Aucun commentaire: