jeudi 20 mars 2008

Vous avez dit "identité"?

L'ouvrage de François Julien "De l'universel, de l'uniforme, du commun et du dialogue entre les cultures" projette quelques précieuses lumières sur notre monde enténébré.

Ce livre, très richement argumenté, je l'ai apprécié en ce que, loin d'une niaise conception d'un dialogue bien pensant en lequel les cultures pourraient idéalement baigner dans un océan d'harmonie et de compréhension, il invite à une réflexion sémantique sur le mot dialogue qu'il casse en deux : dia/logue.
Le mot ainsi fendu, fait éclater la clôture, ouvre une brèche dans l'uniformisation ambiante et dans l'ennui d'un monde globalement refermé sur le Même.
L'écart qui s'en produit devient l'indice d'une résistance culturelle, éthique, politique... Et ce n'est qu'en creusant la place de cet écart, que les cultures pourraient ex- ister en un vis à vis les unes par rapport aux autres, se dévisageant et s'envisageant dans un effort d'intelligibilité qui tiendrait plus d'une traduction tâtonnante que de la "bienpensance".

Cette lecture m'a conduite à cette évidence que, pour bien "s'avoisiner", on ne pourrait faire l'économie d'une ruine de la perception traditionnelle "essentialiste" des identités.

Ecoutons ces quelques lignes extraites de la conclusion:

"Entre ces deux fantasmes figés du Même et de l'Autre, du repli identitaire sur le Même et de la fascination pour le "grand Autre", il y a effectivement tout autre chose à faire. Non pas "entre", à proprement parler, je me corrige car c'est encore céder là au mirage du cadre imposé, mais en s'écartant également des deux. Penser, d'ailleurs, n'est-ce pas toujours, d'une certaine façon s'écarter, en trouvant un autre biais-et prise sur l'impensé? "





Aucun commentaire: