jeudi 11 décembre 2008

8.




Un geste s’évase

un temps suspendu à sa trace lente

dans l'ombre du rien.


noco.








Aucun commentaire: