lundi 2 novembre 2009

Yeux clos.












Au corps noir de la nuit
un rêve a gravé
les yeux clos.

L’ombre ouvre ses grilles,
filaments spiralés de lumière caféone.
Le temps vrai revient
effaçant l’obscurité sans âge
des yeux clos.

Nous sommes reconduits à la brièveté
et les sentiers fourchus happant notre déroute,
fouettant nos pas, nous mènent
aux confins de lumière
quand reviendra l’absolu de la nuit
à graver les yeux clos.







N.C.


Annonce : "Temps Marranes"n°9 est en ligne : WWW.temps-marranes.info 







Aucun commentaire: