mardi 26 octobre 2010

Je tu elle


… je tu elle a pris main parmi soierie… à sceller inattendu… Ravines à la volée… De bonne houle… à nombres possibles… détisse retisse… en chaque bleu flottant… Et ce n'est que partie et sa jetée… En bleu… En poussière… Archipel… je tu elle… est indéchiffrable en chemin sobre et lent… Si loin si proche le troisième en son halage… s'émerveille… ce qui ne tient qu'à un convive… Aux broussailles… Un essaim comme une aile précieuse et s'invente… soudain…inattendu… braisé… Schème déroute l'amorce… noue et dérobe… Déconstruction en polyrythmie… Tout penche à nœud et ne tient qu'au conteur d'épeler les trois innommés…

Aucun commentaire: