lundi 7 novembre 2011

Alezanes

Alezane, la nuit s’est couchée sur les feuilles…haletante…s’y roulant  déroulant en mots dont vient l’odeur…comme celle des fleurs que l’on respire…
avant que de les voir.
Papier léché, mâché, griffé, troué…
Lettres alezanes me rejoignent de ce côté des histoires mortes,…se déprenant du meurtre…pour lentement s’éprendre.

noco

Aucun commentaire: