samedi 22 juin 2013

Je me souviens de la grande île...



En 1963, l’île n’avait pas encore été gâtée par le tourisme de luxe...




Ibiza la blanche, la parfumée, que l’on découvre
encore endormie aux premiers rayons du soleil...

Senteurs de caroube, de terre et d’algues marines...

Pas de vent, pas de bruit ; tout est calme et beauté. Je me souviens de la grande île endormie aux premiers rayons du soleil...

Collines vertes, collines grises, collines bleues au loin...

Et toi, Ibiza la blanche, couchée nonchalamment sur une large croupe, tu dors, tu sommeilles ou tu rêves ?  Souvenir d’anciennes splendeurs égarées...

Des chemins poussiéreux, perdus,  s’accrochent aux flancs des collines, montent jusqu’au sommet de pitons escarpés, descendent en glissant, de rocher en rocher, jusqu’aux charmes secrets des calanques vertes et solitaires.

Sables d’or, mer d’azur et roches de corail...Le bleu de l’eau se  fond dans celui du ciel ; l’un se reflète en l’autre et le rivage dans les deux.

Figuiers et amandiers couverts de fruits qui éclatent et de cigales métalliques crépitant au soleil...

Ibiza parfumée, de miel, de terre et d’algues marines...

Quelques barques silencieuses rentrent péniblement au port.

Couleurs pastel du soir, vision fugitive et presque féérique : bleu-gris de la mer, masse blanchâtre de la ville, pâleur bleutée du ciel.

Dans le soir qui descend,  se mêlent, danse  muette et vaporeuse, des couleurs fugaces et des parfums subtils...caroube, terre et algues marines...

Je me souviens de la grande île endormie aux derniers rayons du soleil.

Pierre Combet
En un pli antérieur temps..
.

2 commentaires:

edurtreG a dit…

J'ai également eu la chance, dans un temps passé et révolu, d'aborder cette île, à l'heure d'un état suspendu,tout à fait inconsciente de son destin.
Hélas, le monde est amnésique de ses paradis.

Vincent Lefèvre a dit…

Les multiples villes qu'on voit, les paysages, les espaces et les chemins : ils se rencontrent quelque part et forment un nouveau paradis. — Elias Canetti, Le Territoire de l'homme.