dimanche 25 mai 2014

Tr(â)mes








Vous ai porté(e) aux nues
mais vous étiez si lourd(e)
que nous en avons chu
dans les abysses.
Dès que j’eus éprouvé les sept fonds
Un ciel revint à moi…

Oiseaux ; traces de pattes
Estampent en étoiles
les sables de mon cœur
que s’en viennent mouiller
les eaux… turquoise et indigo…

Tombée des nues
Et des flots revenue,
je tr(â)me l’éclat d’un scarabée
au centre de la fleur,
le tresse à la lumière
de ton sourire aimant,
et la rencontre de cet autre,
étranger qui ne le fut pas ;
j’écosse à tous les vents
les élans de ma vie,
me faisant gourmandise  
des temps de solitude…
vendangeant ma mémoire
à enivrer l’instant.


noco

 

jeudi 15 mai 2014

Annonce



Le n° 24 de "Temps Marranes" est en ligne

Rectification : il sera en ligne dans quelques jours; il ne s'agit pour l'instant que de relire les textes. 
Je referai une annonce au moment de la parution.

dimanche 11 mai 2014

Tant l'as aimé




Tant l’as aimé, ce pays, qu’en es revenue comme on revient de loin, par nécessité... d’un voyage extrême...Tu avais migré, émigré t’inventant un nid dans la canopée d’arbres arbitraires... Immigrée bancale, tu te reconduisis en solitaire à la frontière de ce pays-là...
te faisant à toi-même loi de t’expulser : ce n’était pas là qu’étaient tes papiers
Tu les as retrouvés tout froissés,chiffons mouillés d’un chagrin allant s’effeuillant...

tandis que sur les fils, les hirondelles lissent leurs plumes assoiffées de pluie, taches ardoisées contre ciel grisé

Loin des paysages quittés, qui se souviennent  de toi, tant fut puissant et violent l’accord,  l’impossible fuite du soleil couchant t’achemine vers des contrées encore ignorées qui te feront ombre de dissémination... dans une liberté sans horizon...tandis qu’ici, l’enfant continuera à chanter, à jouer malicieusement, à boire avidement la coupe de vie ...dans le fleurissement profond des jacinthes...et dans la capture de leur parfum...

quand les hirondelles auront quitté les fils... seront revenues....auront quitté...
noco