dimanche 10 juillet 2016

Un peu beaucoup



Minime fleur de pâquerette,
une et multiple,
d’une singularité infime, comme un détail,
 point posé là
dans le pli des herbes,
ta blancheur minuscule,
parcelle d’infini,
anime
l’esprit de la vallée ;
surgie des ténèbres, lactescence nocturne,
tu retiens en ton cœur une goutte de lune.
Ne pas te priver
de tes pétales un à un essaimés,
ellipses de larmes effacées,
à dire et appeler
l’amour passionnément
ou pas du tout…

Juste, très longuement
te contempler,
t’écoutant tout au-dedans
conter silencieusement fleurette
dans la puissance intuitive
d’une enfance retracée…
nc